Bourse : ventes à découvert, prolongation de l’interdiction

Publié le jeudi 29 septembre 2011,
par AFP

L’autorité de régulation financière européenne, Esma, a annoncé que l’Espagne et l’Italie ont décidé de prolonger les restrictions en vigueur depuis août sur les ventes à découvert, l’AMF suit le mouvement...

2
0
0
0

L’autorité de régulation financière européenne, Esma, a annoncé que l’Espagne et l’Italie ont décidé de prolonger les restrictions en vigueur depuis août sur les ventes à découvert de valeurs financières, et le régulateur français (AMF) a précisé que son interdiction restait valable en France.

L’Autorité des marchés financiers français (AMF) a expliqué dans un communiqué distinct qu’elle avait estimé avec ses homologues européennes "que les conditions n’étaient pas réunies pour la lever". "En conséquence, la décision arrêtée le 11 août par l’AMF reste en vigueur jusqu’au 11 novembre".

"Dans l’intervalle, l’AMF continue à surveiller étroitement les marchés et leurs évolutions, en coordination avec les régulateurs européens concernés, et pourrait, si les conditions de marché le permettent, décider de lever l’interdiction", poursuit le gendarme boursier.

Ces régulateurs européens avaient décidé de prohiber les ventes à découvert de valeurs financières en raison des très fortes baisses subies par les ces titres sur des marchés affectés par la crise de la dette souveraine en zone euro.

L’autorité italienne Consob précise qu’elle prolonge aussi l’interdiction jusqu’au 11 novembre, et la CNMV espagnole ne donne pas de date butoir.