Budget : Ségolène Royal tacle Nicolas Sarkozy

Publié le vendredi 29 juillet 2011,
par JG (avec AFP)

Mercredi 27 juillet, Ségolène Royal, candidate à la primaire socialiste, est montée au créneaux pour dénoncer une manœuvre politique politique de Nicolas Sarkozy concernant la fameuse "règle d’or" budgétaire.

2
0
0
0

L’offensive de Ségolène Royal concernant la règle d’or prôner par Nicolas Sarkozy

Mercredi 27 juillet 2011, Ségolène Royal s’est indigné de la lettre adressée par Nicolas Sarkozy aux parlementaires sur la "règle d’or".

"C’est comme si un conducteur sans permis prétendait donner des leçons de conduite : la posture de M. Sarkozy est politicienne" a t’elle déclaré lors d’une conférence de presse au siège du Parti Socialiste rue de Solférino.

La présidente de Poitou Charentes s’irrite comme ses collègues du PS que cette règle ne s’appliquerait qu’en 2013 et donc pas au président lui même et que : "depuis que M. Sarkozy est là, on est passés de 50 à 100 milliards de déficit. Il a creusé lui-même le déficit qu’il prétend réduire"

Pour la candidate socialiste à la présidentielle 2007, "revenir à 3% (de déficit public rapporté au PIB, ndlr), cela implique qu’on trouve 75 milliards d’euros", ce qui passe par "une action extrêmement déterminée sur la lutte contre la fraude fiscale", "revenir" sur l’exonération des heures supplémentaires et la baisse de l’ISF, et enfin, "la relance économique en particulier sur les PME".

Interrogée sur la contradiction entre son appel aux centristes et gaullistes, et la position de ceux-ci, qui se sont pour la plupart dits favorables à cette "règle d’or" budgétaire, la candidate a simplement vu une "nuance" entre les deux positions, mais les a aussi invités à "bien réexaminer ce qu’ils vont voter".