Crédit Immobilier de France : 2 500 salariés dans l’attente interminable d’une décision

Publié le dimanche 25 novembre 2012,
par FT

Quel avenir pour le Crédit Immobilier de France : Sauvé de la faillite par l’Etat cet été, les salariés sont depuis dans l’attente d’une décision sur une éventuelle poursuite de l’activité. Une réuion est prévue lundi à l’Elysées, les salariés vont-ils enfin savoir ce qu’il adviendra de leur entreprise ?

2
0
0
0

Crédit immobilier de France : réunion à l’Elysée lundi avec le PDG

Une réunion aura lieu lundi à l’Elysée en présence du PDG du Crédit immobilier de France (CIF), Michel Bouvard, pour évoquer l’avenir de l’établissement de crédit sauvé par l’Etat de la cessation de paiements fin août, a appris vendredi l’AFP de sources concordantes.

Cette réunion fait suite à plusieurs autres qui ont déjà eu lieu à l’Elysée, a indiqué à l’AFP Michel Bouvard.

Il s’agit d’étudier pour le CIF des scénarii alternatifs à celui qui avait été retenu au moment du sauvetage de l’établissement, c’est-à-dire son extinction pure et simple.

"Je pense que le gouvernement a eu raison de ré-ouvrir le dossier", a déclaré M. Bouvard, qui a été nommé le 10 octobre.

"Nous avons la conviction, avec les autres dirigeants du CIF, qu’un schéma d’activité recentré sur l’accession sociale à la propriété, qui est une activitésur lequel le CIF n’a jamais eu de problème, est viable", a-t-il fait valoir.

M. Bouvard a précisé que les schémas proposés intégraient la contrainte liée à la Commission européenne, qui devrait valider une poursuite d’activité.

"Nous considérons que cette démarche peut s’inscrire dans une logique de service d’intérêt général", qui serait susceptible de recevoir l’accord de Bruxelles, a expliqué l’ancien député UMP.

"Il a demandé à l’Elysée une décision définitive sur le dossier", a indiqué Sandrine Fesneau, déléguée syndicale CFDT, ausujet de M. Bouvard.

"On ne peut plus avancer à l’aveugle, c’est une situation complètement anxiogène. Il faut savoir s’il y a ou non une alternative", a ajouté Mme Fesneau.

Une manifestation est prévue au moment de la réunion. Le cortège partira à 11h de la gare Montparnasse à Paris pour le ministère du Logement, rue de Varenne.

"Les salariés sont à bout, ils n’en peuvent plus", a confié une autre délégué syndicale, sous couvert d’anonymat.

Crédit Immobilier de France : 2 500 salariés dans l’attente interminable d’une décision banque, Immobilier, finance, crédit immobilier Super Livret