Crédit Immobilier de France : Et pourquoi pas un service d’intérêt général ?

Publié le samedi 26 janvier 2013,
par FT

Les sénateurs écologistes demandent au gouvernement, vendredi dans un communiqué, la création d’un Service d’intérêt économique général pour maintenir l’activité d’accession sociale à la propriété que développait le Crédit Immobilier de France, promis à la disparition.

2
0
0
0

Crédit Immobilier de France : Les sénateurs écolo veulent un Service d’intérêt général :

"Aujourd’hui rien ne devrait s’opposer au basculement en Service d’Intérêt économique général (SIEG) de financement de l’accession sociale à la propriété", déclare pour son groupe le sénateur de Paris, Jean Désessard.

"Les missions d’intérêt général imparties à ce SIEG seraient justifiées par une défaillance du marché de l’offre bancaire commerciale, et notamment, l’exclusion de ménages spécifiques (jeunes, revenus précaires, absence d’apport personnel, personnes âgées, malades...)", souligne-t-il.

Il assure que l’Ecosse et l’Irlande ont déjà mis en placece type de SIEG validé par la Commission européenne.

Il propose "de construire cette nouvelle structure autour des objectifs suivants : allier les missions sociales et les prêts d’accession à la propriété, maintenir le savoir-faire des salariés du CI, respecter les valeurs et principes de l’économie sociale et solidaire".

Cet été, le gouvernement a décidé la mise en extinction pure et simple du Crédit immobilier de France (CIF) après avoir été contraint de voler à son secours en raison de l’abaissement de sa note par l’agence Moody’s qui rendait impossibleson refinancement sur les marchés. Le CIF emploie 2.500 personnes et distribue des prêts d’accession sociale à la propriété.

Crédit Immobilier de France : Et pourquoi pas un service d’intérêt général ? banque, Immobilier, Social Super Livret