Crédit immobilier : les conditions d’octroi sont toujours les mêmes, difficiles !

Publié le vendredi 4 mai 2012,
par FT

Crédit immobilier : quand le marché semble être plus propice aux acheteurs, les banques sont toujours aussi frileuses pour accorder leurs crédits ...

2
0
0
0

Les conditions d’accès à la propriété sont au beau fixe pour les acheteurs. Le mouvement de baisse des prix de l’[a[immobilier]a] se confirme selon les notaires et les taux des [a[crédits immobiliers]a] affichent un repli de 0.15 points selon les régions.

Les candidats à l’accession devraient donc avoir le moral, néanmoins le passage devant le banquier semble toujours aussi tendu pour décrocher le sésame donnant le droit de devenir propriétaire.

La Banque de France évoque pourtant dans son dernier bilan sur les conditions d’octroi, des modalités inchangées, voire aucun durcissement pour 99,7% des banques interrogées.

Crédit immobilier : une offre verrouillée !

Effectivement, rien a changé ! Le marché est simplement verrouillé depuis plusieurs mois. L’"authentique franchise" des banquiers est rattrapée par des chiffres beaucoup plus parlant. Selon le crédit logement, le volume de crédits immobiliers ne cesse de baisser.

L’hémorragie est très sérieuse car le marché du [a[crédit immobilier]a] affiche une baisse de 9,5% de la production au mois d’avril, fixant le repli global depuis le début de l’année à 32,2%.

Le Crédit Logement évoque un recentrage du marché en faveur de la clientèle aisée. Pour montrer pâte blanche, le besoin d’apport, n’a jamais été aussi important.

Au premier trimestre, la progression de l’apport personnel est de +10.1% sur un an. Celui-ci atteignait 28,6% du coût de l’opération à fin avril contre 24,7% sur le même période 2011. En gros, pour une opération moyenne de 204 300€ en avril 2012, l’apport moyen est de 58 429€ pour rassurer Monsieur le banquier.