Crédit immobilier : vers une nouvelle baisse des taux d’intérêt en 2013 ?

Publié le mardi 8 janvier 2013,
par FT

Crédit Immobilier : les taux d’intérêt sont à un niveau historiquement bas. MeilleurTaux évoque le repli des barèmes bancaires. Néanmoins, cette situation sera-t-elle suffisante pour que les emprunteurs reviennent sur le marché ?

2
0
0
0

Crédit immobilier : baisse des barèmes au sein d’une banque sur deux

Alors que les [a[taux d’intérêt]a] sont au plus bas depuis 1945, le courtier en [a[crédits immobiliers]a] [a[MeilleurTaux]a].com indique qu’en janvier, 50 % des banques ont baissé leurs barèmes de [a[taux fixe]a] de 0,10 % en moyenne sur toutes les durées.

Les taux d’intérêts moyens ressortent ainsi encore en légère baisse par rapport à décembre 2012 soit 3,15 % sur 15 ans et 3,47 % sur 20 ans.

Un repli qui s’explique en raison du niveau très bas de l’indice [a[OAT 10 ans]a] (moyenne de 2,12 % contre 3,18 % en janvier 2012). Par ailleurs, les établissements bancaires souhaitent conquérir de nouveaux clients via le [a[crédit immobilier]a].

Les premiers chiffres disponibles pour le mois de janvier font état d’une reprise de la demande de crédit immobilier. Une hausse de 16 % par rapport à la même période en 2012.

Crédit immobilier : acheter où et pour combien ?

Selon MeilleurTaux.com, la baisse des taux de 0,84 point en moyenne permet de faire une économie de 88 € par mois dans le cadre d’un prêt de 200.000€, sur 20 ans, soit une économie globale de 21.000 € sur toute la durée du prêt. (En France, le prix moyen d’une acquisition est de 202.138 €, Source Century 21)

Que peux t’on acheter pour 200.000 € ?

200.000 € - 12.000 € (Frais de notaire soustraits, 6% dans l’ancien) = 188.000€

(Offres actuellement en ligne sur le site Logic-Immo.com)

Un apport personnel de 10 % de l’emprunt (raisonnable pour le banquier) permettra de porter son choix sur des biens plus grands.

Crédit immobilier : les renégociations sont en hausse

Du côté des renégociations, MeilleurTaux.com constate une envolée de près de 8 000 dossiers de renégociations. Rappelons cependant que l’opération est intéressante si l’’écart entre le taux d’intérêt de l’ancien prêt et le nouveau doit être au moins de 1% pour les prêts dans le premier tiers de remboursement et de 2% dans le second tiers (cf rachat de crédit immobilier).

Crédit immobilier : en 2012, les taux se replient, les emprunteurs aussi !

En 2012, la production de crédits s’est repliée en raison de conditions d’octroi draconiennes (-38% en 2012).

Si, les taux d’intérêt ont baissé, l’apport personnel des emprunteurs est sans cesse en hausse pour rassurer la banque (+ 6.7% en 2012 selon l’observatoire Crédit Logement/CSA). Il faut dire que les normes prudentielles Bâle 3 ont freiné la distribution du crédit.

Le niveau des prix de l’immobilier principalement dopé par une carence de l’offre aura également eu raison des futurs acquéreurs.

En 2012, le marché a été orienté vers les plus riches, une tendance qui devrait certainement persister en 2013.

Crédit immobilier : vers une nouvelle baisse des taux d’intérêt en 2013 ? crédit immobilier, taux crédit, Apport personnel Super Livret