Epargne : les risques à éviter en 2012

Publié le lundi 16 juillet 2012,
par FT

L’AMF, vient de publier sa "cartographie 2012" dans laquelle elle met en garde les épargnants sur les risques liés à leurs placements épargne en 2012...

2
0
0
0

En cette période de crise financière, l’AMF rappelle des règles de bon sens en matière d’épargne. Limiter ses risques financiers, c’est avant tout, selon l’adage bien connu, "ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier" !

Epargne : un capital trop peu diversifié

Les Français épargnent beaucoup mais diversifient peu leur capital. Un fait largement renforcé par la crise financière et les craintes des investisseurs qui choisissent avant tout la sécurité et la disponibilité de leur capital.

On note d’ailleurs une décote de l’[a[assurance-vie]a] au profits des dépôts bancaires. Les épargnants transfèrent leur capital de placements risqués ([a[OPCVM]a]) vers des produits plus sécurisés.

Epargne : le danger des produits structurés

Les Français ont peu recours au produits structurés, beaucoup moins que leur voisins :

- 10 milliards d’euros en France en 2011,

- 37,3 milliards en Italie,

- 48,5 milliards d’euros en Allemagne.

Toutefois ces produits s’avèrent risqués pour plusieurs raisons :

- la complexité du produit,

- le risque de perte de capital élevé en cours de placement (tous ne sont pas garantis en capital à l’échéance),

- manque de transparence : souvent souscrits au sein d’assurance-vie, [a[perp]a] ou [a[fcp]a], le produits structuré manquent alors d’une information suffisante pour les épargnants,

- de nombreux produits structurés sont composés d’EMTN (Euro Medium Term Notes), trop complexes pour être appréhendés pour les petits investisseurs que les obligations classiques.

Epargne : le conseil n’est pas toujours à la hauteur !

Les conseillers en investissement financiers (CIF) sont en forte augmentation. Une bonne nouvelle pour les petits investisseurs qui peuvent obtenir un conseil indépendant des grands groupes et réseaux bancaires.

Toutefois, l’augmentation du nombre de CIF plus ou moins spécialisés dans certains domaines (assurance , bourse, ,immobiliers...) engendre des questions quant à la formation et aux compétences de ces conseillers pour les particuliers.

Epargne : les risques à éviter en 2012 OPCVM, epargne, placement à risque, diversification Super Livret