Livret A : Le taux du livret ne bougera pas au 1er mai 2012 !

Publié le samedi 14 avril 2012,
par FT

Livret A : Comme attendu, le taux du livret A restera à 2,25% au 1er mai prochain. Bien que le taux théorique devrait être de 2,50%, la variation n’est pas jugée suffisamment importante pour faire varier le taux de rémunération du livret épargne préféré des Français.

2
0
0
0

Sans surprise, Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France, a confirmé que le taux du livret A resterait inchangé au 1er mai 2012. La formule de calcul théorique du taux du livret A le fait pourtant ressortir à 2,50% actuellement. Mais la modulation du taux du livret A au 1er mai n’est prévue que lors d’évolutions de taux d’intérêts dans une marge très importante selon les textes.

Taux du livret A : Aucune hausse de taux prévue au 1er mai 2012

Christian Noyer a donc confirmé sur les ondes de France Inter que le taux du livret A ne bougerait pas au 1er mai prochain. "On a beaucoup dit que cette décision de ne pas ajuster le taux avait coûté de l’argent aux épargnants et donc, sous-entendu, que ce n’était pas bien", a déclaré hier le banquier central. Mais Christian Noyer a souhaité rappeler l’usage fait des dépôts sur le livret A et le LDD : financer en partie le logement social.

Taux de rendement réel net d'inflation du livret A : 0,05% !

Le taux réel net d’inflation du livret est actuellement de 0,05% ! Une réelle aubaine pour les épargnants les plus modestes ! Après une période de rendement négatif, le taux réel du livret A est de nouveau très faiblement positif. Le paradoxe à la française : les dépôts sur le livret A continuent d’affluer... Malgré les offres des livrets épargne fiscalisés, bien plus rémunérateurs, même fiscalité déduite.

Taux du livret A maintenu : Un bon point pour le logement social

Christian Noyer a donc insisté sur le fait qu’une hausse du rendement du Livret A et du LDD, qui sont identiques, induirait un renchérissement du coût de financement du logement social, dont une grande partie est assurée par le fonds d’épargne, émanation de la Caisse des dépôts qui gère environ 65% des dépôts des deux livrets.

Livret A : Une hausse du plafond des versements, synonyme de maintien d’un taux bas ?

Compte-tenu de la logique évoquée par Mr Noyer le coût du financement du logement social est directement lié au taux du livret A, plus ce dernier est élevé et plus cela coûte cher. A l’heure où une des propositions marquantes de l’élection présidentielle concernant l’épargne de Mr Hollande, est justement l’augmentation du plafond des dépôts sur le livret A à 30 000 €, les épargnants pourront donc s’attendre à ce que le taux du livret A reste stable encore de nombreux mois. En effet, si cela coûte déjà trop cher actuellement d’augmenter le taux du livret à 2,50% au lieu de 2,25%, les épargnants peuvent se demander qu’en serait-t-il si les plafonds des dépôts venaient à être doublés ?