Livret A : Une baisse probable du taux à 2% au 1er février

Publié le mardi 20 novembre 2012,
par FT

C’est bien sans surprise que le taux du livret A devrait baisser à partir du 1er février prochain. Rien n’est encore certain, mais la baisse de l’inflation se confirmant, le gouvernement serait bien tenté d’activer la baisse, la hausse récente du plafond jouant contre son budget.

2
0
0
0

Livret A : Une baisse attendue du taux au 1er février prochain

Le taux du [a[livret A]a] est actuellement basé sur le taux de l’[a[inflation]a] (hors tabac). Avec le ralentissement de l’économie et la baisse généralisée des taux d’intérêts de marché, le taux de l’inflation n’est pas attendu en hausse.

Justement, en cas d’absence de hausse de l’inflation d’ici deux mois, le taux du livret A devrait donc logiquement baisser début 2013, au 1er février. Le calcul sera effectué selon le protocole officiel, via la Banque de France, mais les épargnants savent combien la décision politique reste prédominante en matière de choix d’application de baisse ou de hausse du taux du livret A.

PNG - 14.9 ko
Livret A : Une baisse probable du taux à 2% au 1er février

Hausse du plafond du livret A puis baisse du taux : Le piège se referme ?

La hausse du plafond du livret A ne joue pas non plus en sa faveur. Première niche fiscale du pays, le livret A coûte de plus en plus cher à l’Etat. Non seulement, ce dernier doit financer le taux servi aux épargnants, mais il doit également rémunérer les banques pour la gestion de ces 60 millions de comptes (Les commissions versées aux banques représentent près de 0.50% des montants déposés). Or justement, les banques ne veulent pas réduire leur commissionnement. Les sommes déposées sur les livret A ne venant pas entièrement dans leurs comptes, mais étant transférées en partie auprès de la CDC. Pour réduire la facture, il faudra donc chercher du côté des épargnants.

- Une baisse de taux facilement justifiable

Au bilan, l’objectif du livret A, la collecte de fonds pour le financement des logements sociaux s’avère une opération financière discutable. Le manque de terrains constructibles étant le véritable frein à la construction des logements sociaux, et non son financement. Par ailleurs, les conditions d’accès aux crédits sur les marchés sont actuellement plus attractives que celles levées via le livret A. Un argument de plus qui pourrait pousser le gouvernement à activer le bouton de la baisse du taux du livret A.

- Hausse du plafond, puis baisse de taux, un piège ?

Les épargnants ayant pleinement profité de la hausse du plafond du livret A seront sans doute amers. Mais, compte-tenu de la fiscalité écrasante prévue pour 2013, avec la notable suppression du prélèvement libératoire forfaitaire, le livret A devrait rester, même avec un taux réduit à 2% net d’impôt, le meilleur placement sans risque.

Livret A : Une baisse probable du taux à 2% au 1<sup class=er février" border="0"/> inflation, taux livret A, Livret A 2013, collecte livret A Super Livret