Nouveau recul de l’age des retraites, "désinformation scandaleuse" selon Fillon

Publié le mercredi 28 septembre 2011,
par AFP

François Fillon a dénoncé une "désinformation scandaleuse" au sujet d’un nouveau recul de l’âge de la retraite, hypothèse née de son récent plaidoyer en faveur de la convergence économique, détails

2
0
0
0

François Fillon a fustigé une "désinformation scandaleuse" au sujet d’un nouveau recul de l’âge de la [a[retraite]a].

"Je vous ai entendu évoquer à l’instant cette désinformation scandaleuse sur la question de l’âge de la [a[retraite]a]", a déclaré à l’Assemblée M. Fillon, en réponse au chef de file des députés socialistes, Jean-Marc Ayrault, qui venait d’affirmer l’intention du Premier ministre de faire "passer l’âge légal de départ à la retraite à 67 ans".

"M. Ayrault, vous même, je vous ai entendu à maintes et maintes reprises expliquer que la solution à la crise de l’euro, c’était l’émission d’obligations européennes. Et bien, comment voulez-vous envisager l’émission d’obligations européennes sans une convergence profonde entre l’Allemagne et la France", a alors enchaîné le chef du gouvernement.

"On ne peut pas défendre tout et son contraire. Si on veut des obligations européennes, alors on est obligé de demander la convergence économique et sociale entre laFrance et l’Allemagne", a-t-il martelé.

Jeudi dernier, le Premier ministre avait estimé lors d’un discours qu’il faudrait "aller vers un temps de travail commun", une convergence progressive de l’organisation économique et sociale franco-allemande, la clef de la survie et du développement de la zone euro et du continent européen".

L’âge de la retraite en Allemagne va passer graduellement de 65 à 67 ans dans le cadre d’une réforme votée en 2007 et destinée à éviter l’écroulement d’un système mis à mal par une espérance de vie toujours plus longue et un rétrécissement de la population active.

Le recul de l’âge de la retraite se fera toutefois très progressivement, pour atteindre effectivement 67 ans aux alentours de 2030.

La réforme française des [a[retraites]a], entrée en vigueur en juin 2011, prévoit, elle, un recul de 60 à 62 ans de l’âge légal de cessation d’activité.