Retraites : Avoir cotisé à plusieurs caisses joue sur votre pension

Publié le mardi 27 septembre 2011,
par AA (avec AFP)

40% des hommes et 30% des femmes venant de faire valoir leurs droits à la retraite sont des polypensionnés. C’est a dire qu’ils perçoivent une pension de retraite alimentée par différentes caisses de retraite. Cela a une incidence sur le montant de leur retraite...

2
0
0
0

Retraites : avoir cotisé à plusieurs caisses influe sur la pension

Dans un carrière professionnelle, il est fréquent de changer d’emploi, de poste, de statut et de caisse de [a[retraite]a]. 40% des hommes et 30% des femmes venant de faire valoir leurs droits à la [a[retraite]a] sont des polypensionnés. C’est à dire qu’ils perçoivent une pension de retraite alimentée par différentes caisses. Un rapport officiel à paraître mercredi, montre que cela peut avoir un influence sur le montant de la pension retraite perçue.

Ces pensions émanant de différentes caisses reflètent les revirements de carrières de ces anciens actifs : salariés passant du privé au public ou inversement, ou des salariés devenant indépendants et réciproquement ...

Actuellement les polypensionnés touchent une retraite plus importante que les monopensionnés des mêmes régimes : 1.286 euros par mois contre 1.133 en 2008.

Dans certains cas c’est la situation des monopensionnés qui est plus avantageuse, Si leur carrière est complète, selon un rapport que s’est procuré l’AFP du Conseil d’Orientation des [a[Retraites]a] (COR) où siègent plusieurs dizaines de représentants du monde économique et syndical.

Retraites : la proportion de polypensionnés évolue

La proportion importante de retraités polypensionnés a toutefois baissée entre les générations 1920 et 1940 pour les hommes, "du fait principalement du recul du secteur agricole" mais elle risque de repartir à l’avenir.

"La situation des polypensionnés illustre la complexité du système de retraite liée tant à la multiplicité des régimes de base qu’à la diversité des règles de calcul de la retraite", indique aussi le rapport, dont les conclusions seront présentées mercredi.

"La réflexion nationale sur les objectifs et les caractéristiques d’une réforme systémique de la prise en charge collective du risque vieillesse, qui devra être engagée à partir du 1er semestre 2013 conformément à la loi du 9 novembre 2010 pourra s’appuyer sur ces éléments de constat", conclut le rapport.

Il fait référence à un débat qui doit s’ouvrir en 2013 sur la possible transformation du système actuel en un système à la suédoise (compte notionnel) prenant mieux en compte chaque situation individuelle par l’accumulation de points. Certains syndicats comme la CGT ou FO sont opposés à un tel système, alors que la CFDT souhaite sa mise en place.