Spéculations financières / Découpage des banques : Hollande ne tiendra pas sa promesse !

Publié le lundi 10 décembre 2012,
par FT

Finance / Découpage des banques : Selon les informations révélées par le JDD hier, Hollande ne tiendra pas sa promesse électorale, le découpage des banques en France n’aura pas lieu. Détails

2
0
0
0

Banques et spéculations financières : L’ennemi invisible sera toujours présent !

L’attaque virulente du candidat Hollande contre le monde de la finance, le fameux "ennemi invisible", n’accouchera au final que d’une mesurette n’imposant rien de bien conséquent aux banques, seulement 6 mois plus tard.

Selon le JDD, le ministre de l’Économie Pierre Moscovici présentera, mercredi 19 décembre, en conseil des ministres son projet de loi bancaire. Ce ne sera qu’au printemps prochain que cette proposition de loi sera débattue à l’Assemblée.

La découpe des banques ne sera pas à l’ordre du jour

Les banques ne subiront pas une découpe de leurs activités. Les activités de marchés destinées aux clients resteront en l’état. Seules les activités de trading pour compte propre devront être intégrées dans une filiale. Ceci ne devrait donc concerner que 2 à 3% de l’activité des banques. Cette séparation franche des activités de trading pour compte propre et comptes clients est déjà en place dans la majorité des pays européens voisins. Rien de bien nouveau donc...

Décourager les activités de spéculation via les taxes financières sur les transactions

De lourdes contraintes financières viseront à "décourager les banques de continuer à faire du trading", confie un proche de Pierre Moscovici. Ce ne sera plus aussi rentable et les banques hésiteront à conserver l’activité. Le trading haute fréquence et autres systèmes automatisés pourront subir les foudres du FISC, en étant soumis à des taxes à la transaction. Mais encore faudrait-il que ce système soit harmonisé au sein de l’Europe.

Une mesurette pour préserver les banques, première source de financement pour le déficit de l’Etat

Avec la dette abyssale de l’Etat, le gouvernement a besoin de répondant du côté des banques. Il aurait été bien maladroit de procéder à la découpe des banques, les rendant ainsi plus faibles, alors que l’Etat doit faire appel à chacune d’elles pour se financer.

Des super pouvoirs pour la Banque de France

GIF - 26.9 ko
Des pouvoirs inédits pour la Banque de France

Dans la proposition du projet de loi, c’est la Banque de France qui se voit attribuer des super pouvoirs. Elle aura en effet en charge de la supervision de la séparation effective des activités de trading pour compte propre au sein des banques. De même, la Banque de France pourra investiguer au sein des salles de marché afin d’établir le niveau de risques pris par chacune des banques, autant dire que cela risque de ne pas être triste, connaissant les systèmes de gestion des risques actuels.

Spéculations financières / Découpage des banques : Hollande ne tiendra pas sa promesse ! Banque, François Hollande, Pierre Moscovici, finance Super Livret